thinkingbubble

Le blogue

Bienvenue au blogue de Réseau CS! Notre blogue vous renseignera sur l’actualité, les ressources et les sujets touchant la promotion de la santé ainsi que les événements, activités et ressources de Réseau CS. Parmi nos blogueurs, nous comptons des membres du personnel et des consultants de Réseau CS, ainsi que des membres de nos organisations partenaires, des clients et des experts dans le domaine de la promotion de la santé. Veuillez noter que les opinions affichées sont celles des auteurs et pas nécessairement celles de Réseau CS ou de notre bailleur de fonds.

Pour voir les blogues passés, s'il vous plaît cliquez sur l'icône d'accueil (maison) en bas à la gauche. Pour la liste complète des blogues publiés cliquez sur l'icône calendrier.

#NousComptons!

« À écouter le débat des chefs hier soir, l’on croirait que les francophones hors Québec n’existent pas. » affirmait Denis Vaillancourt, président de l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO) lors de son discours à Sudbury le 25 septembre, Journée officielle des Franco-Ontariennes et des Franco-Ontariens. La Fédération des communautés francophones et acadiennes (FCFA) renchérissait :
 
« (…) 2,6 millions de citoyens francophones ont été exclus. Plusieurs enjeux qui les concernent méritent d’être abordés de front par les dirigeants politiques. »
 
Bien évidemment que les autres thèmes abordés lors de ce débat télévisé, notamment l’économie, l’immigration et la santé préoccupent les citoyens francophones de la province également. Mais pratiquement tous ces thèmes sont teintés des particularités de la réalité de minoritaire, laquelle donne nécessairement une autre couleur aux débats de cette élection fédérale. De là l’intérêt de se faire entendre selon l’AFO, qui a lancé sur son site un formulaire qui donne la voix aux Franco-Ontariens et qui a été un participant actif dans l’univers de la twittosphère avec le mot-clic #nouscomptons.
 
Qu’il s’agisse de la sauvegarde et de l’amélioration des prestations de services juridiques ou des services de santé en français, de la question de la création d’une université franco-ontarienne ou encore, du manque de respect de la Loi sur les langues officielles, plusieurs problématiques sont toujours bien présentes en Ontario. Dans la communauté franco-canadienne on s’inquiète aussi de la disparition de plus en plus de journaux francophones, une courroie de transmission importante pour rejoindre le lectorat de langue française. Le commissaire aux langues officielles, Graham Fraser, a d’ailleurs ouvert une enquête le mois dernier sur le financement des médias hors Québec.
 
Au dire du directeur général de l’AFO, Peter Hominuk, « Nos communautés [francophones] vont bien, mais elles pourraient aller beaucoup mieux. » Il s’agit donc, le lundi 19 octobre prochain, de se rendre en grand nombre pour afficher haut nos couleurs de vert et de blanc afin de choisir un nouveau gouvernement canadien qui veillera aux intérêts des francophones de l’Ontario et du Canada. En espérant que la tendance actuelle de la baisse vertigineuse des taux de participation sera cette fois renversée.
 
Renseignements utiles :
 
Pour exercer son choix démocratique, il faut d’abord s’assurer d’être inscrit correctement à la liste électorale. Par la suite, l’on peut voter par anticipation du 9 au 12 octobre ou le jour même, le lundi 19 octobre. Pour connaître et comprendre ses droits et ses responsabilités en matière d’élection on consulte le site officiel d’Élections Canada. Et méfiez-vous des tentatives d’influencer votre choix si l’on vous conduit à votre bureau de scrutin, notamment par des bénévoles d’un parti politique!

Partager cet article :

0
Pourquoi les professionnels francophones devraient...
L'Offre Actif

Commentaires

 
Pas encore de commentaire
Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
Guest
jeudi 14 novembre 2019
Vous ne disposez pas des droits nécéssaires pour poster un commentaire.

Le blogue