thinkingbubble

Le blogue

Bienvenue au blogue de Réseau CS! Notre blogue vous renseignera sur l’actualité, les ressources et les sujets touchant la promotion de la santé ainsi que les événements, activités et ressources de Réseau CS. Parmi nos blogueurs, nous comptons des membres du personnel et des consultants de Réseau CS, ainsi que des membres de nos organisations partenaires, des clients et des experts dans le domaine de la promotion de la santé. Veuillez noter que les opinions affichées sont celles des auteurs et pas nécessairement celles de Réseau CS ou de notre bailleur de fonds.

Pour voir les blogues passés, s'il vous plaît cliquez sur l'icône d'accueil (maison) en bas à la gauche. Pour la liste complète des blogues publiés cliquez sur l'icône calendrier.

Pourquoi favoriser les récits

par Gillian Kranias, consultante bilingue en promotion de la santé


Depuis sept ans, je poursuis mon intérêt au récit. Le récit permet de mieux communiquer les idées, de mobiliser les membres de la communauté et faciliter le plaidoyer auprès des représentants politiques.

Cette année, le Réseau CS a décidé de mettre l’emphase sur les présentations narratives lors de la conférence 2015. Il nous reste à voir l’impact de ces sessions.

En attendant, voici quelques caractéristiques de l’approche narrative que je suis arrivée à comprendre au fil du temps:

On assimile mieux avec l’appui d’un récit.

Pendant toute l’histoire avant l’ère de l’écriture, on assimilait et on se souvenait des informations principalement grâce aux récits. Ce n'est donc pas étonnant qu’il existe maintenant des preuves scientifiques qui confirment et expliquent comment les connexions de notre cerveau favorisent l’assimilation d’informations qui se présentent dans un récit. Le livre de Kendall Haven «Story proof : The science behind the startling power of story » en est un très bon exemple.

Les récits favorisent la transmission d’idées et de situations complexes.

Les traditions indigènes valorisent les récits en partie parce qu’elles reconnaissent l’importance d’une approche holistique. On dit que certaines informations d’un même récit ne peuvent être isolées sans perdre leur signification originelle. Ainsi, un récit isolé ne transmet pas alors tous les aspects d’une situation. C’est à travers l’assimilation de plusieurs récits (et peut-être accompagnés de faits) qu’on arrive à mieux comprendre une situation complexe.

Le récit a le pouvoir de nous faire passer à l’action.

Parce qu’un bon récit suscite nos émotions, nous y trouvons souvent une motivation pour chercher une solution dans une situation difficile, ou pour trouver le temps et l’énergie d’avancer. Dans les mouvements d’action communautaire et les initiatives collaboratives « la narration publique » est une technique de construction de récits de plus en plus populaire. Pour en savoir plus sur cette technique, vous pouvez vous référer à ce document qui offre une formule simplifiée : mon historie, notre histoire, l’histoire d’aujourd’hui.

Cher lecteur, je n’ai partagé aucun récit dans ce blogue. Je compte poursuivre mon chemin pour chercher à découvrir davantage le pouvoir des récits. Cependant, si jamais on se rencontre à la conférence, n’hésitez pas à partager avec moi des récits et d’autres idées; ce sera une bonne source de motivation pour moi et une bonne occasion pour qu’ensemble on continue à se mobiliser pour des communautés équitables et en santé.

À novembre!

 

Partager cet article :

0
« Maman, j’ai faim! »
Pourquoi les professionnels francophones devraient...

Commentaires

 
Pas encore de commentaire
Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
Guest
vendredi 15 novembre 2019
Vous ne disposez pas des droits nécéssaires pour poster un commentaire.

Le blogue