Récemment, nous avons tous été choqués d’apprendre par voie de presse, le nombre de décès liés au surdosage d’opioïdes au Canada et en Ontario. De quoi s’agit-il exactement ?Définition des opioïdes ?Les opioïdes sont des médicaments de la famille de la morphine. Ils sont fréquemment prescrits par le personnel médical pour soulager la douleur. Bien qu’ils soient largement prescrits, les opioïdes peuvent aussi entrainer une dépendance et causer parfois d’autres effets néfastes dont la mort. En plus, Il existe également des formes illicites d’opioïdes qui sont utilisés comme drogues et qu’on retrouve sur le marché clandestin. Cet état de fait, complique la situation et on parle alors d’une crise de santé publique.Quels sont les opioïdes les plus connus sur le marché au Canada et en Ontario ?Les opioïdes les plus couramment rencontrés ici sont : Oxycodone, hydromorphone, codéine, morphine et fentanyl.Jetons un bref coup d’œil sur quelques faitsDe 2009 à 2014, il y a eu au moins 655 décès liés au fentanyl au Canada; leur nombre a été multiplié par 7 en Colombie-Britannique et par 20 en Alberta au cours de la même période.Au cours de l’exercice financier 2015-2016, près de 2 millions de personnes en Ontario avaient reçu des ordonnances d’opioïdes, soit environ 14 % de la population de la province ou une personne sur septEnviron 44 000 professionnels de la santé ont prescrit des opioïdes sur une période d’un an en Ontario, la majorité de ces professionnels étant des médecins de famille et des dentistes.En 2015, au moins 551 personnes sont mortes d’une surdose d’opioïdes en Ontario, par rapport à 421 en 2010. Les consultations aux urgences du fait d’un empoisonnement aux opioïdes sont également en hausse en Ontario : elles ont augmenté de 24 % entre 2010-2011 et 2014-2015. En effet, elles sont passées de 20,1 par 100 000 personnes à 24,9Qu’est ce qui peut être faitLa dépendance aux opioides comme toutes les dépendances, doit être traitée. Les décès par surdose d’opioides sont en hausse en Ontario et ailleurs au Canada. Vu les récents décès enregistrés notamment chez des jeunes, Il faudrait agir vite pour éviter le pire.La naloxone est le seul produit disponible légalement au Canada pour neutraliser les surdoses d’opioïdes. Sa vente vient tout juste d’être approuvée par Santé Canada sous forme de vaporisateur nasal. A côté des autres mesures de prévention de la toxicomanie, de promotion de la santé et d’autres stratégies en cours pour réduire les méfaits, il me semble que tout comme les cours de premiers soins dispensés par la croix rouge, des cours sur l’utilisation de naloxone destinés particulièrement aux jeunes devraient être généralisés. Cette mesure peut indubitablement sauver des vies !Pour aller plus loin :https://news.ontario.ca/mohltc/fr/2016/10/lontario-adopte-des-mesures-pour-prevenir-labus-dopioides.html

http://www.cpha.ca/uploads/policy/opioid-statement_f.pdf