Sioux Lookout en route vers une communaute plus saine


de Joanne Peacock, éducatrice en santé du Bureau de santé du Nord-Ouest et Cindee Richardson, consultante de Réseau CS


Selon les statistiques, plus que partout ailleurs en Ontario, les résidents du Nord-Ouest ont plus tendance à faire des excès d'alcool, à prendre des cuites, à fumer la cigarette et le cannabis, et à prendre des opioïdes sur ordonnance à des fins non médicales. Le 1er novembre 2011, le Bureau de santé du Nord-Ouest, de concert avec une consultante de Réseau CS, a réuni des fournisseurs de services en santé mentale et en toxicomanie, des membres de divers organismes et des citoyens pour explorer les répercussions de cette situation sur leur communauté et en discuter.


Trente-cinq personnes ont assisté à l'atelier et ont examiné le modèle à cinq piliers présenté par l'animatrice. Les cinq piliers sont définis par le logement, le traitement, la prévention, la réduction des méfaits et la mise en application de cette dernière. La méthode à quatre piliers est une stratégie couramment utilisée dans le traitement de la toxicomanie au Canada, mais comme l'animatrice et consultante Cindee Richardson l'a fait remarquer, « le rétablissement ne peut se produire sans logement ».


Elle a aussi souligné que :


« l'approche multisectorielle exigeant le concours de l'administration locale a été maintes fois éprouvée pour assurer la croissance et la réussite d'une communauté, mais nous devons nous mettre au diapason des gens et puiser dans les nombreuses forces de la communauté. Le groupe actuel s'intéresse aux questions de toxicomanie et d'alcoolisme. Si nous trouvons un modèle qui aborde ces enjeux, cela leur permettra de constater rapidement des résultats. »


Les participants à l'atelier ont convenu que l'approche à cinq piliers répondait aux besoins locaux et était une méthode viable.


Sept membres de Katimavik ont aussi assisté à l'atelier. Les participants de l'atelier ont eu la chance de donner leur opinion sur la murale antidrogue que les membres s'apprêtaient à peindre pour leur projet contre la drogue et l'alcool. La photo ci-dessous montre la murale terminée; on y voit la présence perpétuelle de l'espoir et la façon dont une personne peut évoluer et se débarrasser de son problème d'alcool ou de drogues. La murale a été peinte au centre-ville où elle peut servir d'inspiration à tous les membres de la communauté.
À la fin de la rencontre, le groupe a convenu de faire une présentation au prochain conseil municipal afin de solliciter le soutien de la municipalité pour aborder ces enjeux. Les membres ont aussi fixé la date de leur prochaine rencontre. Joanne Peacock, éducatrice en santé du Bureau de santé du Nord-Ouest à Sioux Lookout, a déclaré : « L'atelier était fantastique. Les participants étaient enthousiastes et désiraient apporter des changements dans leur communauté. Mais, le plus important, c'est qu'ils veulent travailler ensemble pour voir ces changements prendre forme. »


L'éducatrice a aussi ajouté : « L'animatrice de Réseau CS a donné de précieux renseignements au groupe au sujet des « communautés en santé » et de l'approche à cinq piliers afin de promouvoir le changement. Elle a réussi à tirer profit du savoir-faire des participants et à nous guider vers des étapes réalisables tout en soutenant l'intérêt de tous. »

Le blogue

ReseauCS Les associations parent-enfant pour l'activité physique et le poids corporel et l'indice de masse corporelle projeté https://t.co/Ezs2fVZ6xk
20hreplyretweet